Chargement...

©2016 Grandparissud.fr
Tous droits réservés

Projet de territoire

  • Projet de territoire Grand Paris Sud

Grand Paris Sud, territoire intelligent et apprenant

Les 76 élus de Grand Paris Sud disposent désormais d’une feuille de route pour conduire les politiques publiques de l’agglomération. Le Projet de territoire, adopté à l’unanimité
lors du conseil communautaire du 27 juin, trace les grandes orientations stratégiques de ces politiques.
Ce projet s’appuie sur la diversité sociale, urbaine et paysagère de l’agglomération, sa sociologie jeune et dynamique (24% de moins de 14 ans), son taux de création d’entreprises (17,9% par an) et son potentiel économique, tiré par plusieurs locomotives dans les domaines de la génomique, de l’aéronautique, de la logistique et du commerce.

Télécharger le document complet du Projet de Territoire adopté par les élus (pdf)

Le projet de territoire en vidéo

Le projet de territoire adopté à l’unanimité

Le Projet de territoire de Grand Paris Sud a été adopté à l’unanimité en conseil communautaire, le 27 juin dernier, dans une ambiance attentive et solennelle. Cette feuille de route caractérise l’agglomération comme un territoire des possibles : territoire d’audace, territoire apprenant, territoire à économie positive...

Plaquette de présentation du Projet de territoire (PDF)

Soulagement, satisfaction et impatience de passer à l’action. Après plusieurs mois de concertations, de synthèses, de débats et d’ajustements, l’acte fondateur de l’agglomération a été validé par tous les élus présents, lors de l’assemblée qui précédait les congés d’été.

Une feuille de route actée

« Ce Projet dessine un territoire catalyseur de réussites au service de ses habitants. Un territoire qui inspire et crée des dynamiques individuelles et collectives. Un territoire équitable qui donne à chacun la possibilité, tout au long de sa vie, de se réaliser, de progresser et de s’émanciper, quels que soient les profils et les lieux de vie. Avec une économie
locale ambitieuse, notamment fondée sur les filières d’excellence et les filières émergentes. Mais une économie toujours soucieuse de l’humain et de la planète »
, résume Michel Bisson, président délégué de Grand Paris Sud.

Structurée en trois promesses - territoire d’audace, territoire apprenant et territoire à économie positive - cette vision porte en elle la clairvoyance et l’anticipation ; la finalité économique et la dimension sociale ; l’impératif écologique et la recherche de connexions. Côté méthode, la couleur est annoncée : décloisonnement, implications citoyennes, créativité, ambition, innovation et co-construction.

Les quatre champs opérationnels

En phase avec le cap proposé, les élus ont fait part de leur impatience d’agir à court et moyen termes. Le Projet prévoit quatre champs opérationnels dont voici les grandes lignes :

  1. Des transports qui connectent et relient (améliorer le RER D, développer les liaisons vers les grands pôles régionaux et l’offre de mobilité locale)
  2. L’économie et la formation au service de la valeur du territoire et de l’emploi (développer l’activité économique et l’emploi, soutenir le développement économique par un
    guichet d’entrée unique, développer la formation tout au long de la vie)
  3. La culture, le sport et l’envie d’apprendre à tout âge (développer l’enseignement supérieur et professionnel,
    soutenir l’action éducative des communes, mettre en œuvre un dispositif de seconde chance, faire du sport un facteur de bien-être)
  4. La qualité de vie au quotidien (mobiliser la transition écologique au service de la qualité de vie, requalifier les quartiers ANRU, proposer des parcours résidentiels)

Les chantiers prioritaires planifiés

Chaque chapitre est déjà nourri d’idées nouvelles ou d’initiatives en cours. Reste à hiérarchiser, fixer des objectifs chiffrés et mettre en œuvre. « Comme beaucoup d’agents, d’habitants et d’élus, je suis impatient de voir ce Projet avancer. Pour autant, la construction de notre identité commune, la concertation citoyenne et la recherche de proximité nécessitaient ce temps d’élaboration, condition sine qua non pour que nos fondations soient solides. Nous allons maintenant passer à l’action lors d’un séminaire d’élus qui, en octobre, travaillera à définir et planifier les chantiers prioritaires. Nous sommes confiants. Les moyens humains et financiers sont d’ores et déjà en place pour créer et dessiner ensemble un beau territoire des possibles », se félicite Francis Chouat, président de Grand Paris Sud.

Lire le dossier spécial Projet de Territoire

dans le journal de Grand Paris Sud, n°16 de septembre 2017 (pages 10 à 14)

Télécharger le journal (pdf)

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent de réaliser des statistiques anonymes de fréquentation de ce site internet. En savoir plus