Chargement...

©2016 Grandparissud.fr
Tous droits réservés

Valorisation de la Seine et de ses berges

La Seine, c’est avant tout l’identité du territoire de Grand Paris Sud. C’est l’élément fédérateur qui réunit l’agglomération, un trait d’union entre les communes de l’Essonne et de la Seine-et-Marne.

  • Valorisation de la Seine et de ses berges

Présentation

L’histoire de l’agglomération est liée à la Seine. Ces dernières décennies, les territoires se sont, pour certains, construits en tournant le dos à la Seine. Il est temps d’en faire un élément de reconquête, de réconciliation et de rassemblement.

« La Seine représente le champ des possibles, c’est à la fois le maillon essentiel de la trame verte et bleue de l’agglomération et un axe structurant pour les déplacements, les loisirs et le développement économique », explique Francis Chouat, président de l’agglomération Grand Paris Sud.

« Consciente de ces enjeux, Grand Paris Sud a entamé en 2017 une démarche en lien avec ses partenaires (Voies navigables de France (VNF), Syndicat Intercommunal d'Aménagement, des Rivières et de Cycle de l'Eau (SIARCE), Agence de l’eau Seine Normandie, Département, Région, etc.). En décembre 2017, le conseil communautaire a décidé d’ajouter à ses compétences celle de la valorisation de la Seine et de ses berges », ajoute François Gros, vice-Président chargé des berges de Seine et des zones d’activités portuaires de Grand Paris Sud

Cela implique la définition d’une stratégie de mise en valeur (tourisme, sports, loisirs, patrimoine, modes doux…), de préservation (berges, annexes hydrauliques et espaces verts remarquables, biodiversité, qualité de l’eau…) et de développement (transports fluvial, développement économique).

Grand Paris Sud a décidé de prendre la compétence « Berges de Seine » et de s’engager dès 2018 sur un programme d’actions et de crédits pour réconcilier la Seine avec les villes.

Budget alloué à la compétence : 4,6M euros inscrits à la programmation pluriannuelle des investissements (PPI) 2016-2023 sans compter les 24 M engagés fin 2017 pour la création d’un réseau d’eaux pluviales et de deux bassins de lutte contre les inondations à Ris-Orangis.

En chiffres

  • 25 km de Seine
  • 31 km de berges accessibles au public à valoriser
  • 12 communes sur les 24 que compte Grand Paris Sud sont situées en bordure de Seine

En vidéo

Reportage audio

Reportage audio réalisé par "La Radio sans pub" (radio locale 91 et 77)

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent de réaliser des statistiques anonymes de fréquentation de ce site internet. En savoir plus